Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ca bouge à Charleroi et dans l'entité ! - Page 2

  • OUVRAGE: Editions du Basson: 82 Carolos parlent de "leur" Charleroi

    carolo8.jpg

    L'ancienne piscine de l'Amicale Solvay ( vue par Fabrice Eliott Jénicot)

    Sobrement baptisé « Charleroi », le dernier ouvrage des éditions du Basson est une plongée dans notre Cité. Composé de 352 pages reliées et de 576 photos (couleur et N/B), cet ouvrage imposant était présenté samedi soir dans la salle des Congrès du PBA.

    carolo9.jpg

    Le Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne ( vu par Fabrice Eeklaer)

    « Elle est le symbole du temps qui passe, et pourtant, elle a toujours de la gueule, malgré les dents en moins. Je l'aime. De grâce, Messieurs les décideurs, sauvez-là ! » s'exclame le comédien Eliott Jénicot à propos de l'ancienne piscine de l'Amicale Solvay « C'est au Centre culturel de Mont-sur-Marchienne qu'étudiant, j'ai découvert de nombreuses pièces de théâtre, proposées par le Centre Culturel de Charleroi. J'ai notamment le souvenir de récitals de Paul Louka » poursuit le syndicaliste Fabrice Eeklaer.

    carolo10.jpg

    Un four abandonné ( par Mochelan)

     

    carolo11.jpg

    les usines à la route de Mons ( Marchienne-au-Pont)  par Mélissa Fasano 

    « J'ai vu un four abandonné tirer la langue » s'amuse le chanteur Mochelan. « Dans la zone des usines de la route de Mons, les structures survivantes se fondent dans le décor, pour donner un rendu presque apocalyptique » pointe la photographe Melissa Fasano.

    Ces Carolos figurent parmi les 82 personnes interrogées sur leur Ville, dans l'ouvrage « Charleroi ».

    carolo1.jpg

    Un panel d'auteurs très diversifié

    carolo3.jpg

    Etienne, Joëlle et Mochelan 

    « Ce livre est (enfin!) sorti après 20 mois de sueur, de rencontres, de plaisirs, de doutes, de reports et de frustrations, de rires, d'angoisses, de joies. Il sent encore l'encre fraîche et transpire de mille émotions des auteurs. » notent Etienne Vanden Dooren et Joëlle Fensie des éditions du Basson.

    carolo6.jpg

    carolo7.jpg

    le public ( photo Simon Vanden Dooren )

    «  L'idée était de demander à 82 Carolos d'être pris en photo en pied, de se décrire, et de légender 6 photos sur Charleroi. Le panel est très diversifié : il y a des enseignants, des journalistes, des commerçants, des politiques, des comédiens, ... Nous n'avions imposé aucune contrainte de lieu ni de sujet. Certains ont choisi des bâtiments, d'autres des scènes de rues, des personnes, des objets,... Charleroi pouvait être décrite aussi bien sous ses aspects positifs que négatifs ».

    Lors d'une présentation au PBA, précédée d'un clip choral sur une chanson de Mochélan, les Carolos présents dans le livre ont pu se rencontrer (certains ne se connaissaient pas!) et feuilleter, voire soupeser cet ouvrage assez volumineux (près de 4kg!), qui fera date !  

    carolo5.jpg

    L'échevine Alicia Monard et l'écrivain Francis Groff

    Charleroi » aux éditions du Basson- prix : 40 euros. Pour tous contacts : 0498/14 82 50 www.editionsdubasson.com - editionsdubasson@gmail.com

    JEAN-CLAUDE HERIN

  • FONTAINE L'EVEQUE: Théâtre et arts plastiques à Point 9

    feux1.jpg

    Céline Robaert et Thomas Gomrée dans "A petits feux" 

    La diversité culturelle est de mise au Point 9.  Le nouveau pôle socio-culturel avait programmé la pièce de théâtre : « A petits feux ». L'expo de Delphine Patiny est toujours à voir.

    A peine inauguré, le Point 9 est déjà animé d'une belle énergie. Le lieu a pour vocation d'accueillir des talents de préférence fontainois, dans des domaines culturels variés. Dans la nouvelle salle de spectacle, les spectateurs ont peu assister, vendredi soir, à la représentation de « Petits feux » de Dominique Bousquet, mise en scène par Emmanuelle Caron. Maxime (Thomas Gomrée) et Isabelle (Céline Robaert) vont célébrer leurs cinq ans de vie commune. Ce qui devait s’annoncer comme une grande fête est en réalité une remise en cause de toutes les années passées ensemble. De nombreuses embûches se sont mises sur le chemin du couple, chacun ayant de plus en plus de peine à supporter l’autre. La bonne entente du couple est remise en question, certaines blessures n’étant pas encore pansées. Lors d’une soirée, les sous-entendus, faux semblants et sentiments cachés depuis trop longtemps vont remonter à la surface...

    feux2.jpg

    Les oeuvres de Delphine Patiny 

    Dans un registre tout à fait différent, Delphine Patiny expose ses oeuvres sous le titre de «  Des traits des mots ». Membre des Têtes de l'Art, la plasticienne s'attache à mêler l'art du mot et du trait. Elle détourne tantôt avec humour, tantôt avec tragédie le caractère inné de la lettre. Ses réalisations souvent penchées sur des sujets sombres s'attellent à donner une vie plastique et à mettre en lumière l'intensité de l'écrit. L'artiste aime surprendre : quatre Christ en croix – d'un genre très particulier!- accueillent les visiteurs.

    feux3.jpg

    A voir jusqu'au 26 novembre.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Demandez le programme !

    Des animations et des activités auront lieu toute l'année. De 3 à 12 ans, le CCF (Centre Culturel de Fontaine) propose - des stages : cirque, musique, théâtre, ainsi que - des ateliers : Comment monter un spectacle : pour les 7-12 ans : chaque samedi de 10h à 12h et pour les adultes : de 18h30 à 21h30. Programmation octobre : 22 : concert : de 18h30 à 21h30 : Cordes complices/ Brassens. 23: Café littéraire avec Thomas Léodet pour son livre : « La soupe aux choux- Le dernier envol ». - Cinéma : tous les deuxièmes dimanches du mois (à partir de février). - Théâtre: tous les troisièmes vendredis du mois. - Concert : tous les derniers samedis du mois. - Avril : le mois des enfants ( stages, concert, théâtre) - Août : L'été au Château ( Spectacle jeunesse, Théâtre des Galeries, Bal aux Lampions,...) Toute l'anné e : expositions, scènes ouvertes, conférences, moments inattendus... Pour tous contacts : 0455/117 007. Rue Louis Delattre, 9 à Fontaine l'Evêque. centre.culturel@bib.villedefontaine.be www.ccfontaine.be

    J.C.HERIN

  • CHARLEROI- Napoléon téléporté à la Ville Basse !

    escape3.jpg

    Napoléon et Marie-Louise dans leur QG à l'Inno 

    Samedi, 300 participants se sont élancés à la Ville Basse dans une grande escape game 1815, à la poursuite de Napoléon. Un beau succès aussi pour les 52 commerçants participant à l'événement.

    escape1.jpg

    de gauche à droite sur la photo  : Eric Hublart, un grenadier de la Garde impériale, le général Letort et Didier Colart.

    Samedi, 300 participants se sont élancés à la Ville Basse dans une grande escape game 1815, à la poursuite de Napoléon. Un beau succès aussi pour les 52 commerçants participant à l'événement.

    escape2.jpg

    Le maréchal Ney à Ville 2 

    Incroyable ! Les Prussiens et les Anglais ont mis au point un stratagème pour téléporter Napoléon Bonaparte (incarné par le comédien carolo Jérôme Roose), leur ennemi juré, ainsi que son épouse Marie-Louise (Tiffany Delguste), au 21ème siècle ! Installé au 3ème étage de l'Inno, l'Empereur est bien embarrassé... car il a reçu une carte actuelle de Charleroi, et il a du mal à s'y retrouver avec toutes ces indications modernes...

    Napoléon n'est pas le seul à avoir été déplacé : le général Letort a été envoyé au Novotel, le maréchal Ney à Rive Gauche et le maréchal Grouchy à la Manufacture Urbaine ! Toute cette incroyable mise en scène a été imaginée par Didier Colart, directeur artistique de Charlerooms, et par son associé Eric Hublart, pour une deuxième Escape Game 1815 à la Ville Basse.

    escape5.jpg

    Le maréchal Grouchy à la M.U. 

    La mission des joueurs ? Trouver la solution des énigmes pour renvoyer Napoléon et ses acolytes à son époque et revenir en arrière pour empêcher les Anglais de récupérer la Pierre de Rosette !

    en famille ou entre amis

    Le jeu visait aussi à faire (mieux) connaître et visiter les commerces du Centre Ville. En pratique, il n'y avait pas d'itinéraire, ni d'ordre prévu. En début de partie, une carte, sur laquelle étaient répertoriés 52 commerces à visiter, était distribuée aux participants. Aux joueurs de chercher, dans chaque établissement, un mini-poster avec 4 cases à reproduire en noircissant de petits carrés dans un QR Code. Ensuite, direction un des quatre QG pour rencontrer l'Empereur en personne ou ses associés, et résoudre des énigmes. Le choix du 2 octobre n’était pas anodin, puisque le week-end était placé sous le signe du client. Les participants jouaient en famille ou entre amis.

    « Nous sommes venus avec Marielle (14 ans), Joachim ( 21 ans), Elena (21 ans) et Aurélia ( 22 ans) » soulignaient Pascal et Sergio Laudano de Montigny-le-Tilleul. « Nous consacrons quatre bonnes heures à ce jeu. Nous y avions déjà pris goût en participant à une escape room du Cabinet de Maître Hembise. ».

    Soulignons que cet Escape game 1815 est un jeu créé par Charlerooms, initié et soutenu par Rive Gauche, mis en place avec l'Union des Commerçants de Charleroi en partenariat avec la Maison du Tourisme.

    JEAN-CLAUDE HERIN