Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ca bouge à Charleroi et dans l'entité ! - Page 10

  • LODELINSART- Petit Théâtre de la Ruelle: la Revue reportée à janvier

    revueruelle.jpg

    Vu la situation sanitaire actuelle, la revue du Petit Théâtre de la Ruelle ne pourra se tenir en décembre.

    La troupe des Molière et Mocassins n'a pas le coeur à rire. Après avoir dû fermer le petit Théâtre de la Ruelle, de mars 2020 à août 2021, pour cause de Covid, Jacques Delmeire vient de prendre une nouvelle décision : le report d'un mois de la revue. «  La saison 21-22 avait bien repris avec deux nouveaux spectacles,  mais étant donné  les nouvelles conditions sanitaires, il était prudent de déplacer la revue de quelques semaines. Il y a aussi l'obligation de fermer notre bar à 23 h, heure à laquelle le spectacle se termine généralement. Le bar, pour un théâtre absolument pas subsidié, est une ressource financière importante » souligne le directeur du Théâtre.

    «  Hier, un de mes décorateurs (Hervé Chintinne) m'informe qu'il commence une quarantaine COVID et aujourd'hui, l'autre décorateur Jean-Jacques Delforge me signale aujourd'hui être positif également et qu'il commence lui aussi sa quarantaine ! Décidément, tout se ligue pour que la première initialement prévue le 17 décembre ne se fasse pas ».

    Si la crise sanitaire est largement évoquée dans la revue, d'autres sujets seront aussi abordés, tels que les travaux à la Ville Haute, le départ de Françoise Daspremont, l'invisibilité d'Olivier Chastel depuis qu'il est à l'Europe, l'arrivée de Denis Ducarme à Charleroi, Hugues Bayet qui continue à cumuler, les carol'ors, les jeunes échevines du Collège... De quoi épingler avec humour tous les faits et événements carolos de l'année écoulée !

    J.C.HERIN

  • CHARLEROI- Village de Noël: Fermeture à 23 h !

    village1.jpg

    Vendredi dernier, le Village de Noël entamait son deuxième week-end. Si les heures de fermeture ont été maintenues à 23 h, Pierre-Nicolas Houyoux de 50N5E n'affiche pas un enthousiasme débordant...

    village2.jpg

    Ce nouveau Week-end a commencé sous les meilleurs auspices, vendredi soir, sur la place de la Digue, au Village de Noël. Une fois le précieux Covid Safe Ticket présenté à l'entrée, les visiteurs pouvaient boire un bon vin chaud ou déguster boudins, cougnous, crêpes, crêpes, tartiflettes, gaufres,...

    Les discussions allaient bon train autour des chalets. Valentine et Carole de Roux étaient venues avec Lalie de Gosselies et Quentin de Jumet. Les quatre amis se remémoraient la « fameuse » soirée de samedi dernier. « On nous avait bien demandé de garder nos masques et nos distances... Mais avec la boisson et l'ambiance qui montait, nous nous sommes vraiment retrouvés collés les uns aux autres, surtout dans le grand chapiteau » raconte Carole. «  Nous avons vraiment pris conscience que nous avions dépassé les limites, surtout en cette période de crise sanitaire. Je pense que tout le monde revient ici avec un autre état d'esprit ».

    village4.jpg

    Les quatre amis 

    village5.jpg

    des mesures renforcées

    A l'entrée du chapiteau, les contrôles sont stricts pour éviter tout débordement. « Pas plus de 200 personnes à l'intérieur ! » avertissait un garde. Autres mesures : Les Djs ont été interdits. Une demi-heure avant l'heure de clôture, le public ne peut plus entrer sur le site. Les effectifs de sécurité ont été renforcés de deux policiers supplémentaires. Certains d'entre eux ont dû intervenir par la force pour écarter certaines personnes refusant de se plier aux règles.

    village3.jpg

    renfort de police 

    Cette nouvelle édition est-elle un succès ? Pierre-Nicolas Houyoux a un avis mitigé. «  L'événement a été maintenu, c'est très bien, surtout pour la population. Mais dans quelles conditions ? » se demande le coordinateur au sein de la société 50N5E.

    village6.jpg

    « Certes, on a évité la catastrophe, en maintenant l'heure de fermeture à 23h. Mais je réalisais mes plus grandes recettes entre 23 h et 1 heure du matin. Vu les investissements très coûteux, j'essaie juste de limiter les pertes financières. J'espère toujours un soutien de la Ville. M'entendra-t-elle ? ».

    JEAN-CLAUDE HERIN

  • ANCRE - "The Quest", un spectacle en anglais, surtitré en français, du 7 au 10 décembre

    quest.jpg

    À la croisée du stand-up, de l’absurde et du drame existentiel, Cédric Eeckhout épingle de manière obsessionnelle les similitudes qui unissent son destin à celui de l’Europe.

    Stand-up ou quête identitaire ? Comédien de 40 ans, fils d’une mère wallonne et d’un père flamand trop tôt divorcés, Cédric a mal à l’Europe. Jouissant des libertés que lui a permis de vivre ce continent politique, il s’interroge sur son morcellement et les effets du néo-libéralisme avec la montée des nationalismes. Pays-Bas, Suède, Hongrie, Belgique... voyageant tel un chevalier en armure du 21e siècle avec sa mère et son chat, il nous livre un spectacle intime et politique, à la rencontre de politiciens, d’artistes, de simples citoyens et de membres de sa famille. Une fantaisie autofictionnelle où la petite histoire rencontre la grande…

    ATTENTION ! Covid Safe Ticket requis pour ce spectacle.

    7 > 10 décembre
    20h30 (19h mercredi)
    L’Ancre
    Durée : 1h10
    Dès 16 ans
    Spectacle en anglais surtitré français.

    L'Ancre
    Rue de Montigny, 122
    6000 Charleroi - Belgique

    INFO@ANCRE.BE071 314 079071 304 382

    La billetterie est ouverte les jours de semaine de 9:00 à 17:00 (lundi à partir de 13h30).